lundi, mars 27, 2017

Caligula Juncker

Le président de la commission Européenne, Jean-Claude Juncker, peut-être un peu aviné (je ne jette pas la pierre), a déclaré:

I have met two big destroyers: Gorbatchev and Cameron.

Aussitôt déclamé, aussitôt titré par le journaliste. Accompagné d'un joli dessin le représentant, pensif.
Tout est violent dans ce titre. La comparaison implicite de L'UE et de L'URSS. Ce faisant, la tête de l'UE donnerait chair au slogan jusqu'ici outrancier des souverainistes: "UERSS".

Associer ensuite, Gorbatchev a un destructeur, là ou il est en général perçu, au moins en Occident, comme un homme juste et raisonnable.

Et enfin, last but not least, la désagrégation de l'UE est elle maintenant aussi inévitable que celle du bloc soviétique ?

OH Wait ... Et si... il voulait en fait comparer la GB à l'URSS? Ce serait en fait, le FT, très euro-sceptique, qui serait TRES malhonnête?

Vérification faite... L'éthique journalistique anglo-saxonne n'est pas exemplaire...
Jean-Claude parlait bien de la désintégration de la Grande Bretagne, et compare bien celle-ci à l'URSS....

Le vin ne devait pas être mauvais.



 

Aucun commentaire: