jeudi, octobre 09, 2008

datacenter et efficacité énergétique

Lu sur GreenIT, Google partage ses "bonnes manières" en matière de consommation électrique dans ses datacenters.

La firme explique que son "PUE" (Power Usage Effectiveness) est deux fois meilleur que celui de datacenter classiques. 1.21 pour Google contre 2 ou 2.5 pour la moyenne.

Cela est illustré par la figure ci dessous:


Si l'effort est effectivement louable, le PUE ne mesure "que" l'électricité efficace. Le chiffre est calculé en divisant le total de l’énergie consommée par le datacenter par le total de l’énergie utilisée par l’équipement informatique (serveur, stockage, réseau).




Ces chiffres sont obtenus, si l'on en croit cette explication haut-niveau en utilisant le refroidissement créé par l'évaporation de l'eau (le passage de l'état liquide à l'état gazeux nécessite un apport énergétique, qui refroidit donc le milieu d'origine de la molécule d'eau. C'est le principe de la transpiration). Cette évaporation est réalisée dans des "cooling towers" illustrées comme suit:







Notons tout de même, que si son PUE est faible, la consommation électrique du mastodonte reste faramineuse (probablement bien supérieure à la production moyenne de 2 centrales nucléaires)! Cette consommation est en effet liée au nombre de serveurs...

Ainsi, le PUE ne mesure pas l'efficacité énergétique d'un service informatique. Le PUE ne répond pas, par exemple, à la question
"Quel est le cout énergétique relatif de la même recherche sur google et sur yahoo"?
(Pour rappel chaque recherche sur google est estimée à 11WH.)


Tout ceci dit, quant on sait que les datacenters en construction aujourd'hui, sont souvent mis en chantiers pour être capables de fournir des quantités d'électricité énormes à des grappes de blades (les vieux DC ne sont souvent pas capables de les alimenter), sans tenir vraiment compte de considérations liées au PUE, on ne peut qu'encourager une adoption généralisée des ces "bonnes" pratiques...

1 commentaire:

David a dit…

2 centrales, fatche de...
bon, j'arrête de laisser mon gmail ouvert toute la journée, ce sera ma contribution à la sauvegarde de la planète ;)